Assassinat d’un journaliste à Kitchanga : OLPA saisit le gouverneur militaire du Nord-Kivu

Dans une correspondance adressée au gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, avec copie pour information au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) lui demande de diligenter une enquête minutieuse et urgente après l’assassinat de Barthélémy Kubanabandu Changamuka, journaliste à la radio communautaire Kitchanga (RACOKI FM) émettant à Kitchanga dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Ci-dessous l’intégralité de la correspondance :

Goma, le 12 mai 2021

N/Réf : 215/CE/JAKM 05/21     

Transmis copie pour information :

A son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,Ministre de l’Intérieur, Sécurité, décentralisation et Affaires coutumières, à Kinshasa/Lingwala

A son Excellence Monsieur le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, à Goma/Nord-Kivu

Excellence,

Concerne : protestation

Le Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté d’information dont le bureau de coordination est basée à Goma, vient par la présente auprès de votre Autorité pour ce repris en concerne.

En effet, OLPA proteste vigoureusement contre l’assassinat de Barthélémy Kubanabandu Changamuka (23 ans), journaliste à radio communautaire de Kitchanga (Racoki FM) émettant à Kitchanga dans le territoire de Masisi, à 85 kms de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Ce présentateur de l’émission « Sécurité alimentaire » diffusée sur les antennes de RACOKI a été tué, le 9 mai 2021, à son domicile par des individus armés non autrement identifiés qui l’ont criblé de plusieurs balles. Ils se sont accaparés de son téléphone portable, avant de disparaître dans la nature. Cet acte ignoble s’est produit peu après le retour de Barthélémy Kubanabandu Changamuka à sa résidence après avoir présenté son émission sur l’obésité alimentaire.

Excellence,

Point n’est besoin de rappeler que la protection des personnes et de leurs biens est l’apanage de l’Etat dont vous êtes le représentant.  Tuer un journaliste de sang froid constitue un défi contre l’autorité de l’Etat, surtout en cette période où l’état de siège est en vigueur dans la province du Nord-Kivu.

Tout en condamnant avec la dernière énergie cet assassinat, OLPA vous prie, en conséquence, de ne ménager aucun effort pour qu’une enquête minutieuse et urgente soit diligentée pour que les auteurs de cet acte ne jouissent pas de l’impunité.

Veuillez agréer, Excellence, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Pour le Comité exécutif

KABONGO MBUYI

Secrétaire Exécutif

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*