Actualités

Haut-Katanga: OLPA condamne l’interpellation d’un reporter cameraman à Lubumbashi

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne l’interpellation  d’Yves Kasheta, reporter cameraman à Radio télévision Haut-Katanga six territoires (HK6), station privée de télévision émettant à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, au sud-est de la République démocratique du Congo (RDC)

Yves Kasheta a été interpellé, le 18 janvier 2022, par une personne se réclamant de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR/Haut-Katanga) au moment où il effectuait un reportage sur un rassemblement organisé par quelques leaders politiques locaux réclamant la libération de Pasteur Daniel Ngoy Mulunda, ancien président honoraire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) condamné à 3 ans de prison pour incitation à la haine tribale.

Le journaliste a été embarqué à bord  d’un véhicule et conduit au bureau de l’ANR où il a été auditionné et accusé de filmer des scènes des violences policières sans détention préalable d’un ordre de mission. Son matériel de travail (camera et téléphone) confisqué a été restitué après visualisation et copie d’image du reportage. Le journaliste a été relaxé après trois heures de privation de liberté.

De ce qui précède, OLPA condamne cette interpellation du journaliste en plein exercice de son métier. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA demande aux autorités du Haut-Katanga à favoriser l’exercice de la liberté de la presse sur toute l’étendue de cette province.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bouton retour en haut de la page