Haut-Uele: OLPA surpris par l’interpellation d’un journaliste à Watsa

OLPA est surpris par l’interpellation d’Eric Mukotsi Kasereka, directeur à la radio Canal Uele FM, station communautaire émettant à Watsa, territoire situé à 300 kms d’Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uele, au Nord-est de la  République démocratique du Congo (RDC).

Eric Mukotsi Kasereka a été interpellé, le 23 mars 2020, par le parquet près le Tribunal de paix de Watsa alors qu’il répondait à une invitation d’un magistrat. Arrivé sur le lieu, le journaliste a été soumis à un interrogatoire serré, puis inculpé d’incitation à la haine tribale et d’imputations dommageables à l’endroit de la communauté Hema.

Une accusation consécutive à la diffusion, au cours du journal parlé du 26 février 2020, d’une déclaration de M. Joseph Itanomungu, président de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC/Watsa) accusant les membres de la communauté Hema d’être à la base des affrontements ayant opposé les habitants de la localité de Giro (en chefferie de Mariminza, territoire de Watsa) aux éleveurs Hema. Le journaliste a été aussitôt transféré à la prison de Watsa.

Eu égard à ce qui précède et sans se prononcer sur le fond de cette affaire, OLPA désapprouve la procédure cavalière ayant conduit à l’interpellation et à la détention du journaliste. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA exhorte les autorités judiciaires de Watsa à libérer immédiatement et sans conditions le journaliste.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*