Kasaï central: OLPA prend acte de la libération des journalistes à Kananga

OLPA prend acte de la libération de Modeste Kalume et de Zacharie Kanku respectivement directeur des programmes et journaliste à Full Contact radio (FCR), station privée de radio émettant à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï central, au centre de la République démocratique du Congo (RDC).

Modeste Kalume et Zacharie Kanku ont été libérés, le 28 février 2020 à midi après un jour de détention au cachot du Parquet général de Kananga.

A titre de rappel, les journalistes ont été interpellés, le 27 février 2020, après avoir été convoqué par un inspecteur judiciaire des parquets. Une convocation consécutive à une plainte déposée par M. Pierrot Mutela, Conseiller chargé des finances du gouverneur de province, qui accuse les journalistes de diffamation et des dénonciations calomnieuses.

Lors de leur audition, les journalistes ont été inculpés de diffamation et des dénonciations calomnieuses pour avoir diffusé sur les antennes de Full Contact Radio une émission intitulée « Kazolo dilumbuluile » traduction en français « Coq défends-toi », le 19 février 2020. Au cours de cette émission, Zacharie Kanku a révélé la bastonnade d’un agent de la Police nationale congolaise (PNC/Kananga) par le gouverneur de province dans sa résidence privée.

Tout en prenant acte de cette libération, OLPA déclare sa grande surprise et condamne une interpellation injustifiée des journalistes. Cet acte constitue une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exhorte les autorités judiciaires de la province du Kasaï central à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de la province.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*