Maniema: OLPA exige la libération d’un journaliste à Kindu

OLPA exige la libération immédiate et inconditionnelle de Florimond Amisi Ramazani, journaliste à Voice of Maniema, station privée de radio émettant à Kindu, chef-lieu de la province de Maniema, à l’est de la République démocratique (RDC).

Le journaliste a été interpellé, le 11 décembre 2019 à 11 heures (heure locale) par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Kindu). C’était au moment où le journaliste répondait à une invitation par téléphone d’un responsable local de DGM (Direction générale des migrations). Arrivé sur le lieu, le journaliste s’est retrouvé dans un guet-apens et il a été embarqué manu militari à bord d’une jeep de la police et conduit au cachot du Commissariat provincial de police où il a été placé en garde-à-vue.

Cette interpellation est consécutive à la diffusion sur les antennes de radio Voice of Maniema, d’un reportage effectué par le journaliste, le 10 décembre 2019, sur la perception auprès des voyageurs d’une taxe controversée de 1,000 Francs congolais (l’équivalent de 0,60 dollars américains) par les agents de DGM/Kindu. Le même jour, des militants pro-démocraties du mouvement LUCHA (Lutte pour le Changement) ont organisé des rassemblements de protestation à Kindu pour exiger la suppression de cette taxe.

Au regard de ce qui précède, OLPA est stupéfait par cette  interpellation, qu’il condamne par ailleurs. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA exige la libération immédiate et inconditionnelle de Florimond Amisi Ramazani.

Enfin, OLPA appelle les autorités provinciales de Maniema à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de la province.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*