Nord-Kivu: OLPA exige une enquête après l’agression brutale d’un journaliste à Beni

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exige une enquête sérieuse après l’agression brutale d’Eriksson Luhembwe, journaliste basé à Beni (Nord-Kivu) et correspondant de Top Congo Fm, station privée de radio émettant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Le journaliste a été pris à partie, le 1er juillet 2021, par des individus non autrement identifiés, à la devanture de la morgue de l’hôpital général de Beni dans la commune de Bungulu. C’était au moment où le journaliste cherchait à obtenir des informations sur le bilan définitif des attaques perpétrées par des présumés rebelles ougandais de Allied democratic forces (ADF) au quartier Rwangoma, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 2021.

Des individus visiblement en colère ont agressé brutalement Eriksson Luhembwe l’accusant de fournir le bilan inexact des tueries dans les médias locaux. Le journaliste s’en est sorti avec des lésions corporelles et son matériel de travail dont une moto a été sérieusement endommagé. Ses assaillants n’ont pas été interpellés par les forces de sécurité.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne vigoureusement cet acte qui constitue une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA exige une enquête  sérieuse pour identifier les auteurs de cette agression afin qu’ils soient sanctionnés conformément à la loi.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*