Nord-Kivu : OLPA plaide pour les médias insécurisés sur l’axe Butembo-Mangurejipa

Dans une correspondance adressée au Gouverneur de la province du Nord-Kivu, avec ampliation au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, OLPA plaide pour des mesures concrètes afin d’assurer la sécurité du personnel et des installations des médias travaillant sur l’axe Butembo-Mangurejipa dans la province du Nord-Kivu, et plus particulièrement celle des journalistes de la Radio du Peuple pour son Education (RPE), station communautaire émettant à Njiapanda dans le territoire de Lubero, à 260 Kms de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Ci-dessous l’intégralité de la correspondance réceptionnée par le secrétariat du gouvernorat :

Goma, le 25 septembre 2020

N/Réf : 192/CE/DMN 9/20         

Transmis copie pour information :

A son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,  Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières à Kinshasa/Lingwala 

A son Excellence Monsieur le Gouverneur  de province du Nord-Kivu à Goma/Nord-Kivu

Excellence,

Concerne : protestation

Le Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté d’information, a l’honneur de venir par la présente auprès de votre autorité pour ce repris en concerne.

En effet, OLPA proteste vigoureusement contre les menaces subies par les journalistes de la Radio du peuple pour son éducation (RPE), station communautaire émettant à Njiapanda dans le territoire de Lubero, à 260 Kms de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

La Radio du peuple pour son éducation a décidé de suspendre ses émissions, le 18 septembre 2020, après qu’un milicien du groupe armé Congo ebebi eut fait irruption dans ses installations. Ce dernier a prétendu être à la recherche d’un journaliste devant fournir des explications à son chef le nommé Kamale Mali dit Dragon, général autoproclamé et chef rebelle du groupe Congo ebebi. Selon ce milicien, RPE a diffusé des informations sur la tentative d’assassinat d’un habitant du village Vingyo par un milicien Maï Maï, nouvelle ayant été à la base d’une vive agitation et de manifestation de colère des habitants de Kirima et de Vingyo qui se sont livrés à des actes de justice populaire ayant causé la mort de quatre éléments Maï Maï Nduma NDCR basés à Vingyo dans l’attente de leur démobilisation, désarmement et réinsertion par le gouvernement.

En vue de préserver la sécurité du matériel et du personnel, le responsable de RPE a décidé de suspendre les émissions. Face à cette situation, M. Julio Munga Mabanga, fonctionnaire délégué du gouverneur de province à Njipanda, a convoqué une réunion du Comité local de sécurité, le 21 septembre 2020. Des représentants des stations de radio de l’axe Butembo-Mangurejipa (Radio Paon FM, radio de Biambwe et RPE) y ont été conviés. A l’issue de cette réunion, RPE a repris le signal après avoir reçu des garanties sécuritaires du fonctionnaire délégué.

Il y a lieu de rappeler qu’en date du 12 juin 2020, deux autres miliciens en état d’ébriété s’étaient introduits dans les installations de RPE proférant des menaces aux journalistes trouvés sur le lieu, accusant ces derniers de diffuser les informations autre que celles qui relatent les conditions de précarité dans lesquelles vivent les miliciens qui attendent leur démobilisation dans cette partie de la province.

Excellence,

Point n’est besoin de rappeler que la mission régalienne de l’Etat est de sécuriser les personnes et leurs biens. Les menaces subies  par le personnel de RPE sont de nature à porter gravement atteinte à la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits humains dûment ratifiés par la République démocratique du Congo.

Par voie de conséquence, OLPA vous prie de bien vouloir prendre des mesures concrètes pour assurer la sécurité du personnel et des installations des médias travaillant sur l’axe Butembo-Mangurejipa. OLPA tiendra le Gouvernement provincial responsable de tout ce qui adviendrait aux journalistes de cette partie du Nord Kivu.

Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer, Excellence, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Pour le Comité exécutif

Dalmond NDUNGO MUHINDO

Chef de bureau de la Maison des Journalistes de Goma

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*