Nord-Kivu: OLPA s’insurge contre l’interpellation d’un journaliste à Goma

OLPA s’insurge contre  l’interpellation de Gabriel Ishara Kashugushu, journaliste à la direction provinciale de l’Agence congolaise de presse (ACP/Nord-Kivu) à Goma, à l’Est de la République démocratique du Congo.

Le journaliste a été interpellé, le 21 septembre 2018 par un groupe d’éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Goma) sur ordre du colonel Alisa Job Alain, officier supérieur de la Police/ville de Goma. C’était au moment où il prenait des photos lors d’une altercation entre policiers et militants de LUCHA (Lutte pour le changement), un mouvement pro-démocratie, qui tentait de remettre un mémorandum au bureau du Gouverneur de province pour exiger l’abandon de la machine à voter lors du scrutin du 23 décembre 2018 et la libération des militants du mouvement citoyen Filimbi arrêtés depuis décembre 2017.

Gabriel Ishara Kashugushu a été embarqué dans une Jeep de la police et conduit au bureau du colonel Alisa Job Alain à la Mairie de Goma. L’officier supérieur de la police a soumis le journaliste à un interrogatoire, lui reprochant d’avoir pris des photos d’une « manifestation interdite » par les autorités provinciales. Il a également supprimé toutes les photos prises par Gabriel Ishara avant de le libérer une heure plus tard.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne cette interpellation injustifiée d’un professionnel de la presse en plein exercice de son travail ainsi que la suppression des images de son reportage. Il s’agit manifestement d’une atteinte à la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA appelle les autorités provinciales du Nord-Kivu à mettre fin à ces bavures policières et à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de la province.

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*