Nord-Kivu : OLPA stupéfait par l’interpellation de deux journalistes à Goma

OLPA exprime sa grande stupéfaction après l’interpellation de Jeanne Shabani et Camille Kitoko respectivement journaliste et caméraman à Mishapi Voice TV, station privée émettant à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Jeanne Shabani et Camille Kitoko ont été interpellés, le 18 décembre 2019 à 10 heures (heure locale), par deux personnes en tenue civile se réclamant être agents de l’ANR (Agence Nationale des Renseignements) au quartier Majengo à Goma. C’était au moment où les journalistes effectuaient un reportage sur une rencontre entre M. Timothée Muisa Kense, Maire de la ville de Goma et les habitants du quartier Majengo qui se plaignaient de la montée de l’insécurité dans cette partie de la ville.

Les agents de l’ANR ont confisqué le matériel de travail des journalistes (camera, téléphones, cartes de services) accusant ces derniers de filmer une réunion sécuritaire sans autorisation préalable. Ils ont été embarqués dans un véhicule à destination du bureau du Maire, avant d’être relaxés une demi-heure plus tard sur ordre du responsable de l’ANR/Goma. Le matériel confisqué a été restitué, après suppression des images du reportage.

Au regard de ce qui précède, OLPA condamne la suppression des images du reportage et l’interpellation des professionnels de média qui n’ont fait que leur travail. Il s’agit manifestement d’une violation du droit d’informer et d’être informé garanti par la législation nationale et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA exhorte les autorités du Nord-Kivu à sensibiliser les forces de défense et de sécurité à préserver la liberté de presse lors de leurs interventions.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*