OLPA condamne l’agression d’un reporter-cameraman à Kinshasa

OLPA condamne l’agression de Dieu Makesela, reporter-cameraman à Tokomi Wapi ? (où en sommes-nous ?), magazine d’informations générales diffusé sur plusieurs médias émettant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Dieu Makesela a été agressé, le 2 février 2019, par deux hommes en tenue civile commis à la sécurité du rassemblement organisé par Lamuka, plate-forme politique ayant soutenu Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018. C’était au moment où le journaliste effectuait un reportage sur un rassemblement de Lamuka au terrain Sainte Thérèse de N’djili, dans la périphérie Est de Kinshasa.

Ses assaillants lui reprochaient d’avoir couvert la campagne  électorale de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la RDC. Le matériel de travail du journaliste a été endommagé (camera et micro) et ses effets personnels extorqués.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne cet acte d’intolérance politique visant  un professionnel de la presse. Cet acte constitue une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA appelle les acteurs politiques principalement ceux de Lamuka à faire cesser la stigmatisation contre les journalistes lors des manifestations publiques.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*