Actualités

OLPA condamne l’incarcération d’un journaliste à Kabinda

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne l’incarcération injuste de Barthélémy Ngoyi Numbi,  journaliste au  bureau provincial de l’Agence congolaise de presse (ACP/Kabinda), à Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, au centre de la République démocratique du Congo (RDC).

Barthélémy Ngoyi Numbi a été arbitrairement arrêté, le 12 avril 2021, par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Kabinda) au siège de l’Assemblée provinciale de Lomami. C’était au moment où il effectuait un reportage d’une cérémonie de présentation d’un groupe des personnes appelés potentiels investisseurs. La rencontre a été présidée par M. Sylvain Lubamba, gouverneur de province.

La police a accusé le journaliste d’enregistrer le son à l’aide du téléphone et non d’un enregistreur. Barthélemy Ngoyi a été conduit manu militari au cachot de la PNC/Kabinda où il a été inculpé de défaut de matériel de reportage et une somme de 400.000 francs congolais (équivalent de 200 dollars US) lui a été exigée en échange de sa libération.

Faute d’avoir payé cette somme, le journaliste a été placé en détention pendant 72 heures avant de recouvrer sa liberté le 15 avril 2021.

De ce qui précède, OLPA dénonce une arrestation arbitraire et condamne cet acte qui constitue une grave violation de la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA exige des sanctions exemplaires contre les auteurs de cette attestation arbitraire.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bouton retour en haut de la page