Actualités

OLPA condamne l’interpellation d’un journaliste à Kenge

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse,  condamne l’interpellation de Joël Kabinzi, journaliste à Radio Ngoma Kwango, station privée émettant à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, à l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC).

Joël Kabinzi a été interpellé, le 16 mai 2022 par les agents de la Police nationale congolaise (PNC/Kenge) sur ordre du procureur près le Tribunal de paix de Kenge.  Le journaliste a été embarqué dans une jeep de la police puis conduit à l’office du Parquet de Kenge où il a été auditionné par un magistrat qui l’a inculpé de faux bruits et de non-respect aux magistrats. Accusations consécutives à la diffusion sur les antennes de Radio Ngoma Kwango d’une émission intitulée « Bosolo ya Kwango » (traduction en français : vérité sur Kwango) du 14 mai 2022. Au cours de cette émission à téléphone ouvert, un auditeur a fustigé le comportement des magistrats du Parquet qui ordonnent la libération des jeunes communément appelés « Kuluna » interpellés par la police et qui sont à la base de la montée du banditisme dans la ville.

Des agents du parquet ont également pris d’assaut les installations de la radio sous prétexte de rechercher des enregistrements audio de l’émission Bosolo ya Kwango.

Au regard de ce qui précède, OLPA condamne cette interpellation du journaliste. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA exhorte les autorités judiciaires de Kwango à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de la province.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bouton retour en haut de la page