OLPA exige la libération des journalistes à Kinshasa

OLPA exige la libération immédiate et inconditionnelle de Sylvain Mwamba et de Christian Bongumba respectivement éditeur et stagiaire du journal la Résistance, hebdomadaire paraissant à Kinshasa, chef-lieu de la République démocratique du Congo (RDC).

Sylvain Mwamba et Christian Bongumba ont été interpellés, le 4 octobre 2018 au bureau de M. Evariste Bushabu Bope Mungu, Secrétaire général au Ministère de l’Agriculture, par un groupe d’agents de la Police Nationale Congolaise (PNC/Kinshasa). C’était au moment où les journalistes tentaient de rencontrer Evariste Bushabu Bope pour l’interviewer sur des rumeurs faisant état de la détection de plusieurs agents fictifs au Ministère de l’Agriculture.

Les journalistes ont été soumis à une bastonnade avant d’être menottés puis embarqués de force à bord d’une jeep de la police, et conduits au cachot du Commissariat provincial de la police de la ville de Kinshasa où ils ont passé nuit. Tous les effets des journalistes ont été confisqués (téléphones, chaussures, ceintures).

Sylvain Mwamba et Christian Bongumba ont été verbalisés, le 5 octobre 2018, par un Officier de police judiciaire (OPJ). Leur audition a duré plus d’une heure et aucune infraction n’a été retenue à leur charge.

De ce qui précède, OLPA condamne cette interpellation des journalistes sans aucun fondement légal. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exige la libération immédiate et inconditionnelle des journalistes.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*