OLPA exige une enquête après l’agression d’un journaliste à Oïcha

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne l’agression brutale de Janvier Katembo Kombi, journaliste à radio Moto Oïcha, station communautaire émettant à  Oïcha (Beni) à 350 kms de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le journaliste a été pris à partie, le 2 mars 2021, par des individus non autrement identifiés à Mbimbi, un quartier de la cité d’Oïcha, en territoire de Beni. C’était au moment où le journaliste tentait d’effectuer un reportage après l’atterrissage brusque d’un hélicoptère de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC), sur  un terrain du quartier  Mbimbi, créant une panique généralisée chez les habitants d’Oïcha.

Voulant interviewer le chef du quartier Mbimbi, des individus se sont interposés pour l’en empêcher. Ils s’en sont pris violemment à lui, et il s’en est sorti avec plusieurs lésions corporelles puis conduit dans un centre de santé pour des soins appropriés.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne vigoureusement cette agression injustifiée d’un journaliste en plein exercice de son métier. Cet acte constitue une atteinte à la liberté de presse
garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques
internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA exige une enquête sérieuse pour identifier les auteurs de cet acte afin qu’ils soient sanctionnés conformément à la loi.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*