OLPA prend acte de la libération d’un journaliste à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, prend acte de la libération de Jean Moleki Seki, éditeur du journal le Fax, un hebdomadaire paraissant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Jean Moleki Seki a été libéré, le 11 septembre 2020 en fin d’après-midi après 48 heures de détention au Parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe et paiement d’une caution de 410 dollars américains.

Pour rappel, le journaliste a été interpellé, le 9 septembre 2020, au quartier Matonge dans la commune de Kalamu par des  agents du parquet porteur d’un mandat d’amener émis par un magistrat.

Cette interpellation est consécutive à la publication par le journal le Fax, dans son édition n°382 du 14 juillet 2020, d’un article intitulé « SECOPE : encore un récalcitrant de Fatshi, plus de 500 agents engagés. Le directeur Delon Kampayi « idiofalise » la SECOPE ». Dans cet article, le journal déplorait le recrutement  massif d’agents au sein du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE). Le journal révèle également que 97% d’agents recrutés proviendrait du territoire d’Idiofa (province de Kwilu), d’où serait natif M.Delon Kampayi, directeur de SECOPE.

Ce denier a porté plainte accusant le journaliste d’imputations dommageables.

Sans se prononcer sur le fond de cette affaire, OLPA prend acte de cette libération et regrette néanmoins l’interpellation brusque du journaliste.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*