OLPA scandalisé par les mauvais traitements d’un journaliste à Kinshasa

OLPA est scandalisé par les mauvais traitements subis par Stanis Bujakera Tshamala, journaliste à Actualite.cd, site d’informations en ligne basé à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Stanis Bujakera a été brièvement interpellé puis molesté, le 21 janvier 2019, devant le siège du parti d’opposition MLC (Mouvement de la libération du Congo) et de la plate-forme Lamuka, par un groupe d’agents de la Police nationale congolaise (PNC/Kinshasa). C’était au moment où il effectuait un reportage sur un rassemblement avorté des partisans de M. Martin Fayulu Madidi, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Ces agents ont molesté le journaliste, avant de détruire son matériel de travail (téléphone). Il s’en est sorti avec plusieurs lésions corporelles et une blessure à la main droite.

Au regard de ce qui précède, OLPA condamne les mauvais traitements subis par un journaliste en plein exercice de son métier. Ceci constitue une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exige une enquête pour identifier les auteurs de ces mauvais traitements afin qu’ils subissent la rigueur de la loi.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*