OLPA s’insurge contre les mauvais traitements subis par un reporter-cameram à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, s’insurge contre les mauvais traitements subis par Percy Mbenza, reporter-cameraman du Journal de la ville, magazine d’informations générales diffusé sur plusieurs chaînes de télévision émettant à Kinshasa, capitale de la République du Congo.

Percy Mbenza a été molesté, le 28 avril 2021, par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Kinshasa).  C’était au moment où il effectuait un reportage sur un rassemblement organisé par le personnel du Programme national multisectoriel  de lutte contre le Sida (PNMLS), un organisme public du ministère congolais de la Santé. Il protestait contre des rumeurs faisant état d’une probable vente de la concession du PNMLS située dans la commune de Kasa-Vubu.

Le journaliste a été traîné à même le sol et piétiné brutalement par des éléments de la police qui lui reprochaient de prendre les images d’une  manifestation interdite. Il s’en est sorti avec une grave blessure à l’œil gauche.

De ce qui précède, OLPA condamne vigoureusement ces mauvais traitements subis par un professionnel de la presse en plein exercice de son métier. Il s’agit manifestement  d’une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exhorte le Commissaire provincial de Kinshasa à diligenter une enquête pour identifier les auteurs de ces actes afin qu’une action disciplinaire soit ouverte à leur encontre.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*