Tshopo: OLPA condamne l’interpellation d’un reporter cameraman à Kisangani

OLPA condamne énergiquement l’interpellation de Delphin Bitumba, reporter cameraman du journal Mulolo, un magazine télévisé diffusé sur plusieurs médias émettant à Kisangani, chef-lieu de la province de Tshopo, au Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Delphin Bitumba a été interpellé, le 5 novembre 2019 vers 14 heures (heure locale) par quatre agents de police commis à la garde de M. Louis-Marie Walle Lufungula, gouverneur de la province de Tshopo. C’était au moment où le journaliste prenait des images d’un véhicule embourbé à la hauteur du carrefour  Maele, à cause de l’état de dégradation de la route qui mène à la résidence du gouverneur dans la commune de Makiso.

Il a été embarqué de force dans une jeep de la police et conduit à la résidence du gouverneur de province où sa caméra a été confisquée. Il a été soumis à un interrogatoire serré de plus d’une heure par un officier de police  du sous-commissariat de Jambeke qui l’a accusé d’effectuer un reportage sans avoir porté un gilet d’identification.

Delphin Bitumba a été libéré après 4 heures de privation de liberté. Sa camera confisquée a été restituée après suppression des images du reportage.

De ce qui précède, OLPA condamne cette interpellation du journaliste en plein exercice de son métier ainsi que la suppression des images du reporte. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA appelle les autorités provinciales de Tshopo à favoriser l’exercice de la liberté de presse dans cette partie du pays.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*