Actualités

Tshopo: OLPA soulagé après la libération d’une journaliste à Isangi

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exprime son soulagement après la libération de Justine Lifimbo, journaliste à Radio télévision Bondeko Isangi (RTBI), station confessionnelle émettant à Isangi, à 132 km de Kisangani, chef-lieu de la province de Tshopo au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

La journaliste a été libérée, le 20 janvier 2022, après plusieurs heures de privation de liberté au cachot du commissariat de  police d’Isangi. Son matériel de travail (dictaphone, téléphone) et d’autres effets confisqués n’ont pas été restitués.

A titre de rappel, Justine Lifimbo a été interpellée, le 20 janvier 2022, par les éléments de police d’Isangi accusant cette dernière de couvrir un rassemblement interdit. Elle effectuait un reportage sur un rassemblement organisé par un groupe des jeunes appelé « Dynamique des jeunes d’Isangi »  qui exigeaient la démission de l’administrateur du territoire. Justine Lifimbo a été molestée avant d’être acheminée au cachot du commissariat de police. Elle s’en est sortie avec des lésions corporelles et elle a été conduite dans un centre de santé pour des soins appropriés.

Tout en exprimant son soulagement  après cette libération, OLPA condamne néanmoins cette interpellation d’une journaliste en pleine exercice de son travail. Cet acte viole la liberté de presse garantie par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits humains.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bouton retour en haut de la page